Naufrage d'un voilier au large de l'île de Rhodes: deux passeurs arrêtés

Au lendemain du naufrage d'un voilier au large de l'île de Rhodes au cours duquel trois migrants, dont un enfant, ont trouvé la mort, deux passeurs présumés syriens ont été arrêtés.

21 avr. 2015, 11:55
A man rescues a migrant from the Aegean sea, in the eastern island of Rhodes, Monday, April 20, 2015. Greek authorities said that at least three people have died, including a child, after a wooden boat carrying tens of migrants ran aground off the island of Rhodes. (Argiris Mantikos/Eurokinissi via AP) GREECE OUT

Deux passeurs présumés syriens ont été arrêtés au lendemain du naufrage d'un voilier au large de l'île de Rhodes, qui avait fait trois morts, selon la police portuaire grecque. Cette dernière a annoncé avoir secouru mardi deux autres bateaux de migrants en difficulté.

Les deux hommes, âgés de 26 et 27 ans, qui figuraient parmi les rescapés du naufrage de lundi, seront transférés devant le procureur de l'île grecque de Rhodes dans la journée, selon la même source.

Ils sont tenus pour responsables du naufrage du voilier près du port de Rhodes, dans le sud-est de la mer Egée, au cours duquel trois personnes dont un enfant on péri.

Selon un bilan définitif de la police, 93 personnes, dont une majorité de Syriens, se trouvaient sur le voilier, venu des côtes turques toutes proches. Le bateau s'est échoué sur les rochers près du port de Rhodes et 90 migrants ont pu être sauvés.

Autres bateaux secourus

Par ailleurs, la police portuaire a indiqué avoir secouru mardi matin deux autres bateaux en difficulté en mer Egée, à bord desquels se trouvaient 50 et 42 migrants respectivement, qui ont été transférés sains et saufs sur les îles de Leros et de Samos.

Le nombre des migrants qui arrivent en Grèce, en provenance des côtes occidentales turques à bord d'embarcations de fortune, a considérablement augmenté au cours des dernières semaines. Il a été multiplié par trois au premier trimestre.

La Grèce est l'une des portes principales d'entrée des migrants en Europe, le chavirage de leurs bateaux et des noyades étant fréquents.

La Libye est un autre point de départ des migrants. Le naufrage d'un chalutier dimanche au large des côtes libyennes a fait 800 morts, selon le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).