Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Monsanto perd une troisième fois en justice

L’agrochimiste a été considéré comme responsable des graves troubles développés par le plaignant, un agriculteur français.

12 avr. 2019, 00:01

La décision de justice était très attendue, notamment par les défenseurs de l’environnement. L’agriculteur Paul François a remporté hier une nouvelle bataille judiciaire, face à Monsanto, qu’il accusait d’être responsable de troubles physiques graves développés à partir de 2004. La cour d’appel de Lyon a confirmé deux jugements précédents, validant la responsabilité du géant de l’agro-business, désormais propriété de l’Allemand Bayer. La cour a précisé avoir pris cet arrêt sur le fondement de la «responsabilité du fait de produits défectueux», reprochant à Monsanto «de ne pas avoir, sur l’étiquetage et/ou l’emballage du produit, apposé une mention sur la dangerosité spécifique des travaux dans les cuves et les réservoirs».

Longue bataille

Paul François, céréalier charentais, est devenu au fil des ans une des figures hexagonales de la lutte contre les pesticides et leurs abus. En 2004, il est intoxiqué au Lasso, un herbicide à l’alachlore de Monsanto, en vérifiant une cuve....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias