Réservé aux abonnés

Migrants décédés à bord du ferry Patras-Ancône

Une fois le sauvetage terminé, reste l'établissement du bilan. Complications.
31 déc. 2014, 00:01
data_art_8723528.jpg

L'incendie du ferry Norman Atlantic a officiellement fait onze morts, a annoncé hier le procureur de Bari Giuseppe Volpe. Deux marins albanais venus en aide aux sauveteurs ont aussi été tués. La présence de clandestins à bord et le manque de fiabilité de la liste des passagers rendent ce bilan très provisoire.

La présence de clandestins à bord est désormais "établie" : trois d'entre eux ont été identifiés, deux Afghans et un Syrien, qui a demandé l'asile politique, a indiqué Giuseppe Volpe, responsable de l'enquête sur les circonstances du drame.

Cachette fatale pour des migrants

Mais il y en...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois