Mehmet Ali Agça va sortir de prison

14 janv. 2010, 12:11

Mehmet Ali Agca, le Turc qui avait tiré en mai 1981 sur le pape Jean Paul II, devrait sortir le 18 janvier de sa prison d'Istanbul. Il a émis le souhait d'aller se recueillir sur la tombe du pape après sa mise en liberté.

L'ancien militant d'extrême droite, soupçonné d'avoir été utilisé à l'époque par des services de renseignement du bloc de l'Est, a passé dix-neuf ans en détention en Italie avant d'être extradé vers son pays d'origine.

Il y a purgé d'autres peines liées à des affaires de terrorisme dans les années 1970, notamment le meurtre du journaliste Abdi Ipekçi en 1979.

Ali Agca souhaite rencontrer Benoît XVI, le successeur de Jean Paul II. «Je veux aller au Vatican pour y rencontrer le pape Ratzinger. Je veux aussi me rendre sur la tombe de l'une des personnalités les plus merveilleuses et les plus respectables du XXe siècle, le pape Jean Paul II», écrit-il dans une lettre diffusée par ses avocats.

Ali Agca, qui étudie des propositions de livres et de films, promet de faire des révélations après sa remise en liberté, notamment sur les commanditaires de l'attentat du 13 mai 1981 sur la place Saint-Pierre, au cours duquel le pape polonais avait été grièvement blessé. Il s'agit notamment de savoir si les autorités soviétiques, par le truchement des services secrets bulgares, étaient à l'origine de cette tentative d'assassinat.

Dans la lettre diffusée par ses avocats, cinq jours avant sa sortie de prison, Ali Agca, 52 ans, affirme que «le monde a besoin d'un nouvel empire américain qui doit devenir le centre dirigeant de la démocratie internationale, de la paix et de la liberté». Il y condamne le terrorisme, en particulier le dirigeant d'Al Qaïda Oussama ben Laden. /ats-afp