Mali: importantes frappes aériennes françaises au nord de Kidal

D'"importantes frappes aériennes" françaises ont été menées dans la nuit de samedi à dimanche dans le nord du Mali, dans des zones proches de la frontière avec l'Algérie, a annoncé l'état-major. Ces frappes ont eu lieu quelques heures après la visite du président français François Hollande à Tombouctou et Bamako.

03 févr. 2013, 12:05
Ces frappes ont eu lieu quelques heures après la visite du président français François Hollande.

Ces bombardements au nord de Kidal et dans la région de Tessalit visaient "des dépôts logistiques et des centres d'entraînement" des groupes islamistes armés, a précisé le porte-parole de l'état-major des armées françaises, le colonel Thierry Burkhard.

De son côté, le ministre malien des Affaires étrangères, Tieman Hubert Coulibaly, a souhaité que l'opération militaire française Serval se poursuive "d'autant que la dimension aérienne est très importante", "face à des combattants aguerris dont il faut détruire l'arsenal".

La France restera "le temps qu'il faudra" au Mali, a répété le président français François Hollande lors de sa visite samedi à Bamako. M. Coulibaly s'est par ailleurs déclaré favorable à "une conférence du dialogue national", qui "pourrait même déboucher sur des négociations, mais après le désarmement des groupes de combattants".