Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Malgré la crise, Ikea compte bien renforcer son implantation en Russie

Malgré la crise, le géant suédois, Ikea, compte toujours renforcer son offre en Russie. Le groupe examine le potentiel de 25 villes russes.

20 janv. 2015, 14:35
Le produit, qui contient 12% de viande, a été uniquement vendu dans les pays européens et n'a pas été commercialisé dans le monde musulman.

Le numéro un mondial de l'ameublement Ikea a affirmé mardi qu'il maintenait intacts ses projets d'expansion en Russie malgré la crise. Le groupe suédois prospecte dans 25 villes russes.

"Nous avons un plan de long terme pour la Russie. Nous espérons le suivre mais nous surveillons la situation attentivement", a affirmé une porte-parole d'Ikea Group, Martina Smedberg.

La projection de deux milliards d'euros d'investissements d'ici à 2020 reste inchangée, a-t-elle précisé.

La chute du rouble a forcé l'entreprise à brièvement suspendre ses ventes en décembre.

Arrivée, en 2000, dans un pays où elle n'a pas de véritable concurrente, la chaîne suédoise en a fait son quatrième marché mondial, derrière l'Allemagne, les États-Unis et la France.

H&M toujours présent

Ikea prévoit l'établissement de 15 nouveaux magasins, d'ici 2018. La firme s'intéresse à "25 villes de plus de 500'000 habitants", a indiqué au quotidien suédois "Dagens Nyheter" un autre porte-parole, Daniel Rogosic.

Autre enseigne suédoise mondialement connue, Hennes&Mauritz (H&M) continue selon "Dagens Nyheter" de miser sur la Russie. Le numéro deux mondial du prêt-à-porter y détient 69 magasins, dont 18 ouverts depuis fin 2013.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias