Mai 68, une chronologie parisienne

Il y a cinquante ans, Paris s'embrasait, ouvrant la porte à un mouvement contestataire d'ampleur mondiale. Mais que s'est-il concrètement passé dans les rues de la capitale française il y a un demi-siècle? Notre chronologie.

01 mai 2018, 10:00
Un manifestant au sol lors des émeutes de mai 68.

3 mai

A Paris, meeting à la Sorbonne pour protester contre la terreur fasciste et la répression policière. La police investit l’université et procède à des centaines d’arrestations. Première manifestation, première barricade.

4 et 5 mai

Quatre étudiants condamnés à deux mois ferme de prison; réouverture de la Sorbonne et retrait de la police du Quartier latin.

6 mai

Nouvelle manifestation tandis que huit étudiants passent devant le conseil de discipline à la Sorbonne.

7, 8 et 9 mai

Manifestations et meetings en divers endroits de la capitale. Le 9, les représentants des étudiants rencontres les syndicats.

10 mai

Nuit des barricades et négociations. Celles-ci échouent, la police donne l’assaut.

11 mai

Le premier ministre Georges Pompidou est de retour d’un voyagent en Afghanistan. Il annonce la réouverture de la Sorbonne et le retrait de la police.

13 mai

Grève générale et manifestations ouvriers-enseignants-étudiants dans toute la France.

27 mai

Les syndicats,le patronat et le gouvernement scellent les accords de Grenelle. Ils entraînent une augmentation des salaires, la réduction progressive du temps de travail et l’abaissement de l’âge de la retraite.

29 mai

De Gaulle se rend à Baden-Baden pour rencontre le général Massu et prendre conseil.

30 mai

Le président annonce la dissolution de l’Assemblée nationale et des élections anticipées. Une manifestation de soutien au général De Gaulle réunit un million de personnes à Paris.

Dès le 5 juin

Reprise graduelle du travail.Les tensions n’en restent pas moins présentes notamment dans le secteur automobile.

30 juin

Raz-de-marée gaulliste au deuxième tour des législatives.

par Daniel Droz