Réservé aux abonnés

L’Unesco épinglée pour ses liens avec le prince

Plusieurs ONG déplorent la participation de la fondation Misk créée par le prince saoudien Mohammed Ben Salmane à un forum sur la jeunesse organisé à Paris.

19 nov. 2019, 00:01
epa07381950 Prince Mohammed Bin Salman Bin Abdulaziz Al-Saud, Crown Prince, Vice President of the Council of Ministers of Defence of the Kingdom of Saudi Arabia (C), attends his ceremonial reception at the president's house in New Delhi, India, 20 February 2019. Prince Mohammed Bin Salman Bin Abdulaziz Al-Saud is on a two-day official visit to India to strengthen political and business ties between the two countries and is scheduled to meet top Indian politicians.  EPA/HARISH TYAGI INDIA SAUDI ARABIA DIPLOMACY

Indésirable à New York, une fondation saoudienne participe, cette semaine, au 11e Forum des jeunes au siège de l’Unesco à Paris. Bien que la participation de la fondation Misk soit limitée à une seule «jeune dirigeante de demain», ses origines, son rôle politique et la personnalité controversée de son secrétaire général provoquent des remous au sein de la constellation des Nations unies.

Créée par le prince héritier Mohammed Ben Salmane (dit MBS), Misk, qui veut «promouvoir la paix mondiale et offrir des opportunités dans l’éducation, la culture et la science», est le fleuron de la campagne de ...