Réservé aux abonnés

L’opposition entravée pour les élections locales

Le scrutin sera très observé, demain, à Moscou, où les arrestations et les condamnations se sont multipliées.
07 sept. 2019, 00:01
DATA_ART_13058602

Autour d’une tasse de thé, Alexeï Oboukhov décrit, intarissable, les tracasseries administratives subies par la petite formation dont il est le porte-parole: le Parti du changement. Celui-ci, comme les autres mouvements de l’opposition libérale, a été empêché de présenter des candidats aux élections locales, organisées, demain, à Moscou, et dans un certain nombre de villes russes.

Intimidations, perquisitions, contestation par des «graphologues» mandatés par le pouvoir de la validité des signatures nécessaires à l’investiture – chaque candidat devait préalablement recueillir le soutien de 3% de...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois