Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les Suédois sont à la mode

Edberg avec Federer, Norman avec Wawrinka, Björkman avec Murray, pour ne citer qu’eux: les coaches suédois sont nombreux à accompagner les meilleurs joueurs. Qu’ont-ils de plus que les autres?

19 nov. 2015, 00:48
epa04566090 Roger Federer (R) of Switzerland and his coach Stefan Edberg from Sweden (L) watch a ball during practice prior the Australian Open Grand Slam tennis tournament in Melbourne, Australia, 18 January 2015. The Australian Open tennis tournament will go from 19 January until 01 February 2015.  EPA/Made Nagi TENNIS AUSTRALIAN OPEN MELBOURNE 2015

Svenska tränare är på modet: les entraîneurs suédois sont à la mode. Il y a deux ans, Roger Federer (ATP 3) choisissait Stefan Edberg pour épauler le fidèle Severin Lüthi. Parce qu’Amélie Mauresmo materne, Andy Murray n’est plus accompagné que par Jonas Björkman. Pour donner un nouvel élan à sa jeune carrière, Grigor Dimitrov, redescendu à la 28e place mondiale, décidait l’été dernier de rejoindre la «Good to great academy» de Stockholm, une académie fondée par Niklas Kulti, Magnus Norman et Mikael Tillström. Si le premier demeure au pays, Norman voyage sur les plus grands tournois avec Stan Wawrinka, qu’il a amené dans une nouvelle dimension, celle des vainqueurs en Grand Chelem, alors que Tillström collabore depuis peu avec le talentueux – mais ingérable? – Gaël Monfils (ATP 22).

«Tillström, je viens de prendre le café avec lui, justement. Il passe de temps en temps. Monfils n’habite pas très loin,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias