Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les services publics pourraient être soumis à la concurrence

Une cinquantaine de pays, dont la Suisse, négocient discrètement un accord baptisé Tisa. Epée de Damoclès sur les pays en développement.

27 juin 2014, 00:01
data_art_8186736.jpg

Plus de renseignements sur:

www.stop-tisa.ch wikileaks.org/tisa-financial/

servicescoalition.org/negotiations/trade-in-services-agreement

Les chantres de l'ultralibéralisme seraient-ils en passe de saper les fondements de la démocratie? Syndicats et organisation non gouvernementales en matière d'aide au développement tirent la sonnette d'alarme. Un accord sur le commerce des services est négocié très discrètement entre des pays "vraiment bons amis", dont la Suisse. Il porte le nom de Tisa pour "Trade in Services Agreement".

Les enjeux sont énormes. Le secteur des services est le premier en termes de postes de travail dans le monde et il génère 70% du produit intérieur brut planétaire. Rien qu'aux Etats-Unis, il occupe 80% des emplois dans le secteur privé et représente 75% du PIB. Ces chiffres émanent de la Coalition of Services Industries, un lobby ultralibéral très actif dans ce dossier.

Le "pavé" de Wikileaks

Wikileaks, l'organisation de Julian Assange, a lancé un nouveau pavé dans la marre la semaine dernière en...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias