Réservé aux abonnés

Les sages renvoient Boris Johnson dans les cordes

La Cour suprême a jugé illégale la suspension du Parlement britannique, voulue par le premier ministre. Il rouvrira ses portes dès aujourd’hui.
25 sept. 2019, 00:01
epaselect epa07865931 An anti-Brexit protester wearing a Boris Johnson mask stands at the Supreme Court for the result of a hearing on the prorogation of Parliament, in London, Britain, 24 September 2019. The Supreme Court ruled that the suspension of parliament by British Prime Minister Boris Johnson was not lawful.  EPA/NEIL HALL epaselect BRITAIN POLITICS BREXIT SUPREME COURT PARLIAMENT SUSPE

Dans la campagne éclair qu’il a lancée pour réussir son Brexit, Boris Johnson avait déjà essuyé une série de revers parlementaires. Mais cette fois, le coup est rude. En jugeant que la suspension du Parlement était «illégale», la Cour suprême le désavoue tout en érodant sa crédibilité.

Les onze juges ont estimé, à l’unanimité, que la demande faite à la reine par Boris Johnson de suspendre le Parlement pendant cinq semaines était «illégale, nulle et sans effet». «La décision de conseiller à Sa Majesté de suspendre le Parlement était illégale, car elle empêchait le Parlement de s’acquitter de ses...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois