Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les pronostics foireux des oracles de l'Euro

Depuis feu Paul le poulpe lors de la Coupe du monde 2010, dont les prédictions se sont toutes révélées correctes, les oracles animaux se multiplient davantage que les pains dans l'Evangile. Avec moins de réussite toutefois dans leurs pronostics que le céphalopode allemand.

28 juin 2012, 17:39
Yvonne, un certain regard bovin sur l'Euro

Pour cet Euro, Funtik, un cochon ukrainien avait prédit la victoire de la Pologne sur la Grèce (1-1). Nul doute qu'il ait eu davantage de succès en côtelettes.

En Russie, un suricat nationaliste de Ekaterinbourg a prédit une demi-finale à la Russie. On est sans nouvelles de lui depuis.

Le zoo de Cracovie misait sur l'éléphant Citta. Son pronostic d'une victoire polonaise contre la Russie ne s'est pas réalisé (1-1). Sa mémoire est certainement meilleure que ses talents de médium.

Quant au putois urkainien Fred, du zoo de Kharkov, depuis son mauvais pronostic de match nul entre la Russie et la République tchèque (4-1), il n'est plus en odeur de sainteté.

Défectueux, ces oracles ont donc été retirés du marché, rien de plus logique.

Encore que. En Allemagne, malgré trois pronostics erronés (défaites de la Mannschaft à trois reprises en phase de poule), la vache Yvonne n'a pas été débitée en entrecôtes. Les règles ont simplement été changées. Depuis, c'est le perdant que choisit Yvonne.

Rien de plus facile, le pronostic animal.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias