Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les pro-Russes jouent leur partition

Depuis dimanche, des dizaines d'hommes tiennent l'administration régionale de Donetsk, dans l'attente d'une possible opération policière.

10 avr. 2014, 00:01
data_art_7960647.jpg

Mercredi, Donetsk s'est réveillée avec un Maïdan inversé dans son centre-ville. Le perron de l'administration régionale, molosse perpendiculaire à l'architecture tellement soviétique, s'est transformé en calque du camp retranché qui a remodelé la place de l'Indépendance cet hiver à Kiev.

Une première ligne de barricade, faite de pneus, de pavés, de sacs de sable et de pare-chocs, symbolise l'entrée dans la toute jeune République populaire du Donbass, proclamée dimanche par une "assemblée populaire", installée dans le bâtiment. Ses drapeaux flottent déjà dans le vent printanier, frappés du ruban de saint Georges, signe de ralliement des pro-Russes.

Devant la porte de l'immeuble, sévèrement gardée, une ligne de barbelés sépare les manifestants des activistes à proprement parler, masqués de balaklava noires (cagoules), battes ou barres à mine à la main, parfois coiffés de casques de chantier, comme aux heures les plus graves de la révolution de Kiev.

Parallélisme frappant

Sur la mini-scène...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias