Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les mystères de la «maison de l'horreur»

30 avr. 2008, 12:00

Le père incestueux en Autriche, qui a avoué avoir séquestré sa fille et l'avoir contrainte à des relations sexuelles pendant 24 ans, a été placé hier en détention provisoire. Sa famille a elle été placée dans une clinique psychiatrique.

Le septuagénaire a reconnu lundi avoir séquestré sa fille, aujourd'hui âgée de 42 ans, dans la cave du domicile familial à Amstetten (100 km à l'ouest de Vienne). Il a également avoué être le père des sept enfants de sa fille. L'un est mort peu après sa naissance.

Les tests ADN pratiqués ont prouvé que les six enfants sont ceux du père incestueux, ont indiqué hier les autorités. Les services sociaux souhaitaient offrir dès que possible une scolarité adaptée aux trois enfants séquestrés, ainsi qu'à ceux adoptés par les grands-parents qui ont jusqu'à présent suivi une scolarité normale. Il a également indiqué que l'administration proposerait un changement de nom aux victimes, ainsi qu'aux six frères et s?urs.

Par ailleurs, la police continuait de fouiller minutieusement la cave du drame. De nombreuses questions demeurent sans réponse, soulignait hier la presse autrichienne. Les Autrichiens s'interrogent notamment pour savoir comment l'homme nourrissait sa fille et les trois enfants séquestrés, comment sont nés les enfants et comment il a pu cacher ses victimes toutes ces années sans que sa femme ne soit au courant de rien. L'adoption légale par le couple de trois des enfants, prétendument abandonnés sur le seuil de la maison par leur fille disparue, soulève également des interrogations. Le responsable des services sociaux a d'entrée reconnu qu'il ne leur était pas venu à l'esprit de chercher la mère portée disparue dans la cave même du domicile, rebaptisé «maison de l'horreur» par la presse. / ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias