Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les joueurs épargnent le coach

12 nov. 2009, 11:40

Les joueurs du Real Madrid, abattus et moqués par la presse après leur élimination en Coupe d'Espagne par Alcorcón, club de troisième division au budget 400 fois moins élevé, ont reconnu leurs erreurs. Mais ils ont épargné l'entraîneur Manuel Pellegrini.

«C'est un coup très dur, l'équipe n'a pas donné l'image que nous espérions», a déclaré Raul, l'emblématique attaquant et capitaine du club merengue. Le Real, humilié 4-0 à l'aller, n'a pu remonter son retard, se contentant d'une victoire 1-0, après un match insipide. L'équipe a été sifflée par le public en colère du Bernabeu, qui a réclamé la démission de l'entraîneur chilien Manuel Pellegrini.

«C'est notre faute, à nous les joueurs, nous devons faire notre mea culpa», a estimé le gardien international Iker Casillas, qui ne jouait pas mardi.

La presse sportive madrilène se montrait très sévère envers l'entraîneur chilien, après le «ridicule historique» de cette élimination, synonyme de «blessure profonde et de crise ouverte» au sein du club, selon «AS» et «Marca».

Pour les commentateurs espagnols, Pellegrini n'a pas su jusqu'à présent construire une équipe cohérente avec les stars Ronaldo, Kaka ou Benzema, achetées à prix d'or cet été (250 millions d'euros au total) par Florentino Perez. Ce dernier, poursuivi par les médias, a gardé le silence. Il devra toutefois expliquer tôt ou tard comment un club avec un budget annuel de 400 millions d'euros a été ainsi éliminé par une petite équipe. /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias