Réservé aux abonnés

Les islamistes s'enracinent à Gao

Alors que le pouvoir est toujours paralysé à Bamako, les djihadistes s'incrustent au nord.

11 août 2012, 00:01
data_art_6289716.jpg

Gao s'est habitué à la charia. Dans la cité du fleuve du nord malien, aux mains des islamistes du Mouvement unicité et jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) depuis des semaines, plus une femme ne circule sans son voile. "Même les petites filles doivent être couvertes, les infirmières aussi" , affirme Ousmane Daba, l'un des chefs du Conseil régional des jeunes de Gao. Les bars ont tous été fermés, comme les dancings. Les plus célèbres ont fini en flammes. Les autres en mosquée. "Les islamistes nous demandent de prier dedans" , sourit un habitant qui tient à rester anonyme. Pour autant, le même ...