Les îles Tonga restent coupées du monde après le tsunami

Le tsunami provoqué samedi par l’éruption sous-marine a fait des dégâts importants sur les îles Tonga, qui pourraient être privées d’internet pendant deux semaines.
17 janv. 2022, 11:26
L'Australie a proposé aux Tonga d'envoyer un avion de surveillance et s'apprête à envoyer une aide humanitaire.

La Nouvelle-Zélande a effectué lundi des vols de surveillance pour évaluer l’ampleur des dégâts aux îles Tonga, victimes d’un tsunami consécutif à une éruption volcanique.

«Nuku’alofa est couverte d’un épais nuage de cendres volcaniques, mais sinon la situation est calme et stable», a ajouté la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern après être entrée en contact avec l’ambassade de son pays aux Tonga. L’archipel a cependant besoin de s’approvisionner en eau, car «le nuage de cendres a provoqué une contamination».



L’éruption de samedi a été si puissante qu’elle a été entendue jusqu’en Alaska, déclenchant un tsunami dans le Pacifique qui a inondé des côtes du Japon aux Etats-Unis et tué deux personnes au Pérou.

Les Tonga ont également accepté une offre australienne d’envoyer un avion de surveillance, selon Canberra. L’Australie préparait en outre «des denrées humanitaires essentielles» à envoyer.

A lire aussi: Des dégâts «importants» aux Tonga après le tsunami

Privées d'internet

L’archipel restait coupé du monde lundi, le cataclysme ayant, semble-t-il, endommagé un câble essentiel pour ses communications. «Nous n’obtenons que des informations parcellaires, mais il semble que le câble ait été coupé», a déclaré le directeur des réseaux du Southern Cross Cable Network.

«Cela pourrait prendre jusqu’à deux semaines pour le faire réparer. Le navire le plus proche pour la pose du câble se trouve à Port Moresby», a-t-il ajouté, en référence à la capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, située à plus de 4000 kilomètres des Tonga.

par Keystone - ATS