Les Etats-Unis poursuivent Volkswagen au civil

Les Etats-Unis ont ouvert lundi une procédure au civil contre Volkswagen qui risque une amende de plusieurs milliards de dollars.

04 janv. 2016, 19:41
FILE - In this Sept. 23, 2015 file photo, company logos of the German car manufacturer Volkswagen sit in a box at a scrap yard in Berlin, Germany. Who knew about the deception, when did they know it and who directed it? Those are among questions that state and federal investigators want answered as they plunge into the emissions scandal at Volkswagen that has cost the chief executive his job, caused stock prices to plummet and could result in billions of dollars in fines. Legal experts say the German automaker is likely to face significant legal problems, including potential criminal charges.  (AP Photo/Michael Sohn, File)

Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir intenté une action judiciaire contre le groupe automobile allemand Volkswagen et ses filiales haut de gamme Porsche et Audi. En cause: des "violations" des lois anti-pollution dans le cadre de l'affaire des moteurs truqués.

L'action est conduite par le ministère américain de la Justice (DoJ) et l'agence de l'environnement (EPA), qui ont déposé une plainte commune auprès d'un tribunal du Michigan. Cette plainte sera ensuite transférée en Californie où sont assemblés les recours en nom collectif de particuliers contre le géant allemand.

Volkswagen est soupçonné d'infraction à la législation sur la pollution de l'air (Clean Air Act) pour avoir installé des logiciels de manipulation sur 600'000 véhicules aux Etats-Unis afin de déjouer les contrôles effectués par les autorités.

"Les Etats-Unis épuiseront tous les recours appropriés contre Volkswagen pour obtenir réparation des infractions sur les lois relatives à la pollution de l'air dans notre pays", a déclaré John Cruden, responsable des services de l'environnement et des ressources naturelles au sein du département de la Justice.

Le DoJ se réserve la possibilité d'ouvrir aussi une procédure au pénal contre Volkswagen, a dit un responsable du ministère.