Réservé aux abonnés

Les espoirs d’éviter le choc frontal s’amenuisent

25 oct. 2017, 01:03

L’espoir d’une solution à la crise entre Barcelone et Madrid semble de plus en plus ténu. Les dirigeants sécessionnistes de Catalogne envisagent d’organiser des élections anticipées dans la région pour renforcer leur position face au gouvernement espagnol. Madrid a cependant affirmé, hier, qu’un nouveau scrutin ne suffirait pas à régler le conflit.

Vendredi, le Sénat espagnol doit voter la mise en œuvre de l’article 155 de la Constitution espagnole, qui permettra à Madrid d’administrer directement la Catalogne et, ainsi, faire échec aux ambitions indépendantistes de la région. Le gouvernement c...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois