Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les Espagnols se battent pour Valverde

18 sept. 2007, 12:00

La Fédération espagnole (RFEC) a annoncé qu'elle fera tout pour qu'Alejandro Valverde participe aux Mondiaux sur route, du 26 au 30 septembre à Stuttgart. «Nous irons jusqu'au bout», a déclaré, lundi à Grenade, le président de la RFEC Fulgencio Sanchez. Il a précisé qu'ils - la Fédération, le coureur et/ou son équipe, Caisse d'Epargne - iraient devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) puis devant la justice ordinaire.

L'UCI a réaffirmé que Valverde, soupçonné d'être impliqué dans l'immense affaire de dopage «Puerto», n'était «pas sélectionnable» en vertu de l'article 9.2.002 du règlement de l'UCI pour cette compétition. L'UCI a en outre fait part le même jour de sa sérénité devant la menace d'une action en justice brandie par Valverde. L'organe basé à Aigle certifie que «les éléments contenus dans le dossier Puerto établissent un lien suffisamment solide entre Valverde, «Piti» et le code numérique 18» figurant sur une poche de sang attribuée au coureur espagnol contenant de l'EPO exogène. «Cette identification pourra être confirmée - ou infirmée - par la comparaison avec l'ADN de Valverde, dès que cela sera possible» poursuit l'UCI. Cette identification paraît «vraissemblable».

Par ailleurs, des représentants des trois grands tours cyclistes et de six fédérations (France, Italie, Luxembourg, Espagne, Belgique et Autriche) ont annoncé à Grenade la tenue d'un grand sommet sur l'avenir de la Petite Reine. Celui-ci se déroulera les 22 et 23 octobre à Paris, sur l'initiative du Ministère français des Sports. Ils doivent en outre répondre le 21 septembre à l'Union cycliste internationale, qui a fait une série de propositions devant une situation jugée «très inquiétante». Outre les dirigeants sportifs, des responsables politiques devraient être présents à ce sommet. /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias