Les catastrophes ont coûté 125 milliards de francs en 2013

Les catastrophes naturelles ont provoqué pour 140 milliards de dollars, soit 125 milliards de francs, de dégâts en 2013. Seuls 45 milliards étaient assurés. En 2012, le total atteignait 196 milliards de dollars.
07 août 2015, 13:32
En Europe, ce sont les inondations de l'été 2013 qui ont été les plus coûteuses. L'Allemagne a été particulièrement touchée.

Les dommages économiques occasionnés par les catastrophes naturelles et désastres d'origine humaine ont atteint 140 milliards de dollars (125 milliards de francs) en 2013, selon une étude Sigma publiée mercredi par Swiss Re. Sur ce total, 45 milliards étaient assurés.

L'étude du réassureur zurichois montre une nette diminution par rapport à 2012, où le montant de ces dégâts avait été chiffré à 196 milliards de dollars, dont 81 couverts par des assurances.

L'année dernière a été particulièrement marquée par les inondations dans le monde et la grêle en Europe. Et les catastrophes ont coûté la vie à quelque 26'000 personnes, dont la grande majorité - 20'600 - en Asie, soit 12'000 de plus qu'en 2012.

Europe malmenée

Les catastrophes les plus coûteuses pour les assureurs ont été les inondations en Europe en mai 2013, avec des dommages couverts de 4,1 milliards de dollars pour des pertes économiques total de 16,5 milliards. Ces inondations avaient notamment touché l'Allemagne, la République tchèque, la Hongrie et la Pologne.

Elles sont suivies par les tempêtes de grêle en Allemagne et en France en juillet, avec des dommages couverts de 3,8 milliards de dollars sur un total de 4,8 milliards. En troisième position, les inondations au Canada en juin, avec des dommages couverts de 1,9 milliard de dollars sur un total de 4,7 milliards.

Tragédie philippine

Le typhon Haiyan aux Philippines a pour sa part été la plus importante catastrophe humanitaire de 2013, avec 7500 morts ou disparus et plus de 4 millions de personnes restées sans abri. Il a coûté 1,5 milliard de dollars aux assureurs, alors que les dommages se sont élevés à 12,5 milliards.

Ce typhon s'est abattu sur les Philippines au mois de novembre, avec une puissance des vents atteignant des niveaux record, associée à de fortes pluies et à des ondes de tempête. Selon Swiss Re, la hausse générale des températures devrait conduire à des modifications de la fréquence, de l'intensité et de la durée des événements météorologiques extrêmes.

La seconde catastrophe humanitaire la plus grave de 2013 est survenue au mois de juin dans l'Etat d'Uttarakhand (Inde). Des inondations y ont fait 6000 morts.