Les amputations se comptent par milliers

27 janv. 2010, 04:15

Des milliers d'Haïtiens ont dû être amputés d'un membre après avoir été grièvement blessés dans le séisme qui a frappé leur pays le 12 janvier, a affirmé hier l'OMS. Des dizaines de patients sont encore sur la liste d'attente, signale de son côté MSF.

«Des milliers de personnes ont été amputées en raison de la catastrophe. Dans certains hôpitaux nous avons vu de 30 à 100 amputations par jour», a déclaré à Genève le porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Paul Garwood. «L'OMS et d'autres organismes de santé sur place se concentrent maintenant sur la meilleure façon d'apporter des soins post-opératoires et de permettre la rééducation de ces gens pour qu'ils se remettent de leur amputation», a-t-il ajouté, deux semaines après le séisme. Selon Médecins sans frontières (MSF), les équipes sur place subissent une double pression: celle de répondre aux besoins continus en chirurgie et la nécessité d'offrir des soins postopératoires. Plusieurs dizaines de blessés attendent encore leur tour avec des fractures ouvertes.

Vu le nombre de personnes ayant subi une opération et les soins de suivi qu'elles requièrent, la fourniture de lits et de soins infirmiers devient problématique, indique MSF. «Avec le traumatisme subi par un grand nombre de patients suite à l'effondrement des structures en dur pendant le séisme, la plupart craignent de se trouver à l'intérieur d'un hôpital normal. Avec ses murs souples et légers, le nouvel hôpital de campagne fait la différence. Les patients sont moins nerveux ici», affirme Veronica Chesa, de MSF. Les répercussions psychologiques du séisme représentent un immense défi pour tous ceux qui l'ont vécu, et MSF met actuellement en place une équipe de spécialistes pour y faire face. Selon l'ONU, 800 000 à un million de personnes se retrouvent sans abri. La plupart se sont rassemblés dans plus de 500 camps de fortune dans les rues et les jardins publics, sans eau potable ni toilettes.

Il faut d'urgence 200 000 tentes supplémentaires de taille familiale. Environ 40 000 seulement sont dans le pays. Plus de 235 000 Haïtiens reçoivent de l'eau chaque jour, et l'objectif est d'en distribuer à un demi-million. L'Unicef a lancé une campagne de vaccination contre la rougeole qui doit toucher 600 000 enfants de moins de cinq ans ces deux prochaines semaines en Haïti. Des contrôles renforcés ont été instaurés aux frontières et dans les hôpitaux pour éviter l'enlèvement d'enfants non accompagnés. /ats-afp

Les amputations se comptent par milliers