Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le président contre-attaque

En chute libre dans les sondages, pris à partie par les républicains, Barack Obama riposte en allant rencontrer les électeurs sur le terrain.

16 août 2011, 08:27
data_art_5201621
Secoué par la crise de la dette, à l'origine des plus fortes secousses politiques et économiques enregistrées depuis son arrivée à la Maison-Blanche, Barack Obama a abandonné Washington quelques jours pour passer à la contre-offensive directement auprès de l'électorat. Le président américain a entamé hier un voyage de trois jours en bus aux allures de campagne présidentielle dans trois États du Midwest, le Minnesota, l'Iowa et l'Illinois, remportés en 2008 et cruciaux pour sa réélection en 2012. Sa mission est à la fois de rassurer la nation, angoissée par un taux de chômage de plus de 9% et la perspective d'une nouvelle récession, et de contre-attaquer face à des candidats républicains qui tirent sur lui à boulets rouges. Dans un discours prononcé jeudi dernier, le président a semblé donner le ton, s'en prenant implicitement aux membres du Tea Party "qui préféreraient voir leurs adversaires perdre plutôt que voir l'Amérique gagner"...
Votre publicité ici avec IMPACT_medias