Réservé aux abonnés

Le modèle chinois souffle sur Cuba

Les Cubains se prononcent sur une nouvelle Constitution alliant parti unique et ouverture économique.

23 févr. 2019, 00:01
DATA_ART_12688444

Plus de huit millions de Cubains sont appelés, demain, à se prononcer sur leur nouvelle Constitution, un référendum qui a valeur de test pour le régime dirigé par Miguel Diaz-Canel. Un texte qui n’abandonne pas le socialisme officiel, mais qui acte des transformations économiques de l’après-castrisme, faisant souffler un vent chinois sur l’île.

A l’heure de la crise vénézuélienne, l’isolement économique et politique de la grande île des Caraïbes est aujourd’hui plus patent que jamais. Telle est, notamment, l’analyse de la politologue Janette Habel, spécialiste de Cuba, maître de conférences à l...