Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le ministre de la Défense nord-coréen a été fusillé pour trahison

Les services de renseignement nord-coréens ont indiqué que le ministre de la Défense a été fusillé pour trahison et manque de respect.

13 mai 2015, 09:59
seoul

Le ministre nord-coréen de la Défense, Hyon Yong Chol, 66 ans, a été fusillé pour trahison et manque de respect après s'être endormi lors d'une manifestation à laquelle assistait le dirigeant Kim Jong-un, ont rapporté mercredi les médias sud-coréens. Ces derniers ont cité les services de renseignement.

Des centaines de responsables du régime de Pyongyang ont assisté le 30 avril dernier à l'exécution de ce ministre, a précisé à Séoul Han Ki-Beom, directeur adjoint des services de renseignement nationaux (NIS) devant une commission parlementaire, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Selon cette source, il était aussi reproché à M. Hyon, qui avait été nommé ministre des Forces armées il y a moins d'un an, d'avoir répondu à Kim Jong-Un à plusieurs reprises et refusé de suivre ses directives.

M. Han a précisé à la commission parlementaire que Hyon Yong-Chol avait été tué au moyen d'un tir de missile anti-aérien. Cette méthode d'exécution est citée dans plusieurs rapports non confirmés et réservée aux hauts dirigeants en guise d'exemple.

Selon des agents des services de renseignement sud-coréens, le ministre de la Défense aurait été placé sous le feu d'un canon antiaérien sur un champ de tir dans le camp d'entraînement de Kanggon, à 22 km au nord de Pyongyang. Le condamné était à une trentaine de mètres, alors que le canon a une portée de 8000 mètres, selon le Comité pour les droits humains en Corée du Nord, une ONG basée aux Etats-Unis.

Hyon Yong Chol a été arrêté à la fin du mois dernier et exécuté trois jours plus tard, sans aucune procédure judiciaire, note cette source.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias