Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le bras de fer au Parlement sur le secret bancaire continue

Le Conseil national a maintenu hier son soutien à l’initiative de la droite «Oui à la protection de la sphère privée».

14 sept. 2017, 00:30
ZUR HERBSTSESSION AM MITTWOCH, 13. SEPTEMBER 2017, STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG - Ein Mann traegt einen Aktenkoffer mit Geld neben Schliessfaechern fotografiert in einem Safe einer Bank in Lugano am Mittwoch, 30 November 2016. (KEYSTONE/TI-PRESS/Gabriele Putzu)..A man carries a briefcase with banknotes next to lockers photographed in a safe of a bank in Lugano, Switzerland, on Wednesday, November 30, 2016. (KEYSTONE/TI-PRESS/Gabriele Putzu) SCHWEIZ HERBSTSESSION

Le maintien du secret bancaire pour les clients en Suisse continue de diviser le Parlement. Malgré le «niet» du Conseil des Etats, le National a maintenu hier son soutien à l’initiative de la droite «Oui à la protection de la sphère privée» et à son contre-projet. La décision est tombée par 81 voix contre 39 et 68 abstentions.

L’initiative déposée par des politiciens du camp bourgeois en 2014 veut cimenter dans la Constitution le secret bancaire pour les contribuables en Suisse. Le but est d’éviter que les cantons puissent exiger des banques qu’elles fournissent des informations concernant un client en cas de soustraction fiscale, et non plus seulement de fraude.

Le texte a été lancé en réaction aux velléités de la grande argentière de l’époque Eveline Widmer-Schlumpf. Son projet reste gelé en attendant la votation populaire sur l’initiative, s’est contenté de préciser son successeur au Département des finances Ueli Maurer....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias