Réservé aux abonnés

L’armée lâche Bouteflika

Le chef de l’état-major, le général Ahmed Gaïd Salah, a demandé, hier, que le président, malade, soit déclaré inapte au pouvoir.

27 mars 2019, 00:01
DATA_ART_12748849

Le chef d’état-major de l’armée algérienne a proposé, hier, une sortie de crise. Le haut gradé a demandé que le président Abdelaziz Bouteflika, affaibli par la maladie, soit déclaré inapte à exercer le pouvoir en vertu de la Constitution, ou qu’il démissionne.

Le général Ahmed Gaïd Salah a prôné le lancement de la procédure prévue par l’article 102 de la Constitution. Celle-ci est applicable quand le président de la République, «pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions» ou qu’il démissionne.

Après cette prise de position surprise, la b...