Réservé aux abonnés

L’Allemagne veut mieux préparer la deuxième vague

Aujourd’hui, une réunion au sommet doit coordonner une lutte régionale chaotique contre la pandémie, qui perturbe les vacances.
14 oct. 2020, 00:01
German Chancellor Angela Merkel, foreground arrives for a  coronavirus press conference, in Berlin, Tuesday, Sept. 29, 2020. Chancellor Angela Merkel and the governors of Germany’s 16 states conferred on how to prevent the country’s coronavirus infection figures from accelerating to the levels being seen in other European countries. (Kay Nietfeld/dpa via AP) ArcInfo

«ça, pour gâcher mes vacances, ils les ont gâchées!», explique le berlinois Albert Klotzbücher sur un ton ironique et grinçant. Alors que la deuxième vague de la pandémie a clairement atteint l’Allemagne et que le nombre journalier de contaminations au Covid-19 se maintient à un haut niveau (entre 4000 et 5000 par jour), les autorités compétentes, c’est-à-dire les 16 Länder, appuyés par la Chancellerie fédérale, ont décidé il y a dix jours de renforcer...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois