Réservé aux abonnés

La tragédie d'une athlète anonyme des JO de Pékin

La Somalienne Saamiya Yusuf Omar est morte en tentant de rejoindre l'Europe.

23 août 2012, 00:01
data_art_6319195.jpg

Elle était arrivée dernière des séries des 200 mètres aux Jeux olympiques de Pékin, en 2008. Saamiya Yusuf Omar avait été applaudie. Etre l'une des deux seules athlètes à représenter la Somalie et défiler en porte-drapeau lors de la cérémonie d'ouverture avait tout d'un exploit pour l'adolescente.

Aînée de six frères et soeurs, Saamiya Yusuf Omar vivait sans son père, tué dans la rue. Elle s'entraînait dans les allées poussiéreuses et encombrées de Mogadiscio, au milieu des milices armées. L'athlète somalienne défiait les fondamentalistes islamiques au pouvoir en pratiquant son sport, chose c...