Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La tempête menace la flottille de secours

23 juil. 2010, 04:15

BP et les autorités américaines ont commencé hier à évacuer une partie de la flottille qui lutte contre la marée noire dans le golfe du Mexique à l'approche d'une dépression tropicale. Cela risque de retarder les opérations destinées à mettre un terme à la pollution.

«La protection des équipements et des équipages est la priorité absolue pour pouvoir répondre avec le maximum de moyens à ce que la tempête peut réserver à cette énorme opération» de lutte contre la marée noire, a déclaré l'amiral des garde-côtes Paul Zukunft.

Selon l'avis émis hier par le Centre national des ouragans américain, la dépression tropicale qui se trouve actuellement au-dessus des Bahamas pourrait se transformer en tempête tropicale d'ici à ce soir et menacer une partie de la Floride. L'amiral a expliqué qu'il s'agissait d'écarter les vaisseaux chargés du nettoyage de la route probable de la tempête tropicale pour «pouvoir reprendre les opérations de récupération du pétrole dès qu'elle sera passée».

Les autorités américaines pourraient aussi décider d'évacuer les bateaux et ingénieurs qui s'activent pour mettre en œuvre les solutions destinées à obstruer définitivement le puits de pétrole à l'origine de la catastrophe écologique: le forage de deux puits de secours et la conception d'une nouvelle opération baptisée «Static kill». Cette dernière consiste à injecter un mélange de liquide et de matières solides dans le puits avant de le sceller avec du ciment. Une évacuation totale pourrait retarder de deux semaines les travaux. L'entonnoir mise en place la semaine dernière sur le puits pourra en revanche rester en place «même si le puits n'est plus surveillé», a annoncé hier Thad Allen, responsable des opérations de lutte contre la marée noire pour l'administration Obama. /ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias