La Suisse fait un grand pas vers l'Euro M21

L'équipe de Suisse M21 a fait un grand pas vers la phase finale de l'Euro 2011. A Sion, en match de barrage aller, la sélection de Pierluigi Tami s'est imposée 4-1 contre la Suède et peut aborder le retour de lundi à Malmö avec sérénité.

08 oct. 2010, 10:45

L'amateur de football n'est pas reparti de Tourbillon - garni de 4245 spectateurs - rassasié de beau jeu. Il a toutefois pu apprécier une formation helvétique équilibrée et bien pensée dans son ensemble: une organisation collective efficace lui donnant une certaine assise défensive - et ce malgré quelques lacunes individuelles -, un milieu de terrain sérieux et travailleur, une touche de fougue dans les couloirs et le talent de Fabian Frei à la régie. Il n'en fallait pas davantage pour battre 4-1 la Suède en match aller des barrages pour l'Euro 2011.

Face à des Suédois ternes et sans saveur, physiques mais très peu mobiles, les hommes de Tami n'ont pas tardé à prendre leurs aises. Dès la 2e minute, Frank Feltscher débordait côté droit et adressait un centre parfait pour la tête de Frei auteur de son troisième but dans ces qualifications. Le portier scandinave Nordfeldt, fut totalement impuissant à nouveau, à la 20e, sur une frappe magnifique d'un Hochstrasser qui signait le 2-0 après un bon travail préparatoire de Zuber, côté gauche.

La Suède, qui ne s'était jusque-là montrée dangereuse que sur une tête de Mehmeti avant la pause (belle parade de Sommer), crut revenir dans la partie sur une frappe de Molins, étrangement oublié dans la surface helvétique (50e). Mais, une minute plus tard, l'avant-centre du FC Zurich Admir Mehmedi profitait de l'apathie de l'arrière-garde adverse pour redonner aux siens deux longueurs d'avance. Kasami, introduit dans le dernier quart d'heure, a lui scellé le score à la 83e.

Présente deux fois en phase finale de l'Euro espoirs, en 2002 (demi-finale) et 2004, la Suisse possède une occasion en or de se hisser à nouveau dans le top 8 continental, qui en découdra en juin prochain au Danemark. Présente en barrage à toutes les éditions depuis 2001, elle peut également mettre fin à sa série négative de deux élimintations, en 2005 contre le Portugal et en 2008 contre l'Espagne.

En plus des limites affichées par les Suédois à Sion, les Helvètes ont une autre raison de voir l'avenir avec optimisme: depuis le début de la campagne qualificative, ils n'ont jamais encaissé plus de deux buts en une rencontre.

Ils peuvent en outre remercier leur gardien Yann Sommer, brillant vainqueur à la 73e de son duel sur penalty avec Avdic et auteur d'une sortie prompte devant Molins à la 79e. Le Bâlois a ainsi empêché un but - le 3-2 - qui aurait eu un poids non négligeable dans l'approche de la partie de lundi. /si