La Suisse doit jouer et gagner pour retrouver une crédibilité qui s'étiole

Le couteau sous la gorge, la Suisse a désormais l'obligation de vaincre plus souvent qu'à son tour jusqu'au terme de la campagne qualificative pour l'Euro 2012. Et ce pas plus tard que demain face au Pays de Galles, histoire de maintenir allumée la flamme d'un espoir devenu extrêmement ténu.

11 oct. 2010, 08:30

Comme pour punir une ?quipe nationale ridiculis?e la veille par le Mont?n?gro, la compagnie Swiss a embarqu? Ottmar Hitzfeld et sa triste cour avec 90 minutes de retard, samedi matin. Une panne technique, du m?me genre que celle frappant l'?quipe nationale (que de gestes balbuti?s ces derniers temps!), a emp?ch? l'avion initialement affr?t? de d?coller depuis Zurich. Il a donc fallu changer d'appareil pour rapatrier des internationaux arborant la mine des mauvais jours, des fans frustr?s par la tournure des ?v?nements, et des repr?sentants des m?dias aff?tant leurs armes pour attaquer un groupe ne r?pondant plus aux attentes. ?Nous nous attendons ? en prendre plein la g..., mais ?a fait partie du jeu?, pr?disait d'ailleurs Michel Pont.

Le jeu et les enjeux ? venir? Evoquons-les en compagnie de deux acteurs de la d?b?cle de Podgorica, Ottmar Hitzfeld et G?khan Inler, crois?s dans le hall d'embarquement de l'a?rodrome mont?n?grin. Le tout agr?ment? d'une pinc?e de Peter Gilli?ron, pr?sident d'une f?d?ration tr?s mal partie dans la course ? un cinqui?me acc?s d'affil?e ? un ?v?nement majeur.

jouer pour vaincre

Avec ses neuf points de retard sur le Mont?n?gro, alors qu'il en reste 18 en jeu, la Suisse doit imp?rativement commencer ? vaincre. ?Il faut continuer de croire en nos chances, et l'?quipe y croit encore?, tente de convaincre G?khan Inler. Le milieu de terrain, bon mais sans plus vendredi, estime par ailleurs que ?l'?quipe ne se trouve pas au fond d'un trou. Il faut simplement donner davantage sur le terrain, et les points viendront.? Ottmar Hitzfeld a aussi tenu ? d?dramatiser la situation. ?Le Mont?n?gro, m?me s'il poss?de quelques individualit?s de premier plan, ne poursuivra pas sur sa lanc?e?, a-t-il pr?dit. ?Il perdra des plumes contre la Bulgarie et le Pays de Galles, j'en suis persuad?, et ?a rendra l'acc?s ? la deuxi?me place toujours possible pour les ?quipes paraissant largu?es en ce moment.? Au parc Saint-Jacques, les trois points ne seront pas seuls en jeu, l'honneur aussi. Le perdant de ce duel des mal class?s ne sera-t-il pas recal? dernier de cord?e?

jouer pour Hitzfeld

Le prestigieux technicien, engag? ? grands frais par l'Association suisse de football (elle n'avait jamais vers? un si grand salaire ? un s?lectionneur auparavant), survivra-t-il ? un nouveau couac de ses prot?g?s? On en doute... Il n'y avait qu'? lire, hier, la presse dominicale d'outre-Sarine pour s'en rendre compte. Deux exemples: le tout-puissant ?Sonntags Blick? titrait en Une ?Ottmar Hitzfeld, pensez-vous ? vous retirer??, tandis que la ?Sonntags Zeitung? y allait d'un ?D?b?cle de la Nati: Hitzfeld doit maintenant gagner?. Des accroches parlantes ? souhait. ?Mon avenir ? la t?te de la s?lection suisse n'est pas un th?me pour l'instant?, a pourtant bott? en touche l'Allemand peu avant le retour en Suisse. ?Mon esprit est concentr? sur le match de mardi.? Interrog? sur l'avenir du technicien, Peter Gilli?ron, le pr?sident de l'ASF, a indiqu? qu'il faudrait, mardi soir, ?se mettre autour d'une table pour discuter du futur?. Une d?claration lourde de sens...

jouer pour marquer

Le mutisme de l'?quipe nationale en phase offensive demeure inqui?tant (cinq goals inscrits lors des 12 derniers matches). ?Nous parvenons ? nous cr?er des occasions, c'est le plus important?, r?torque G?khan Inler. ??a a ?t? le cas vendredi, il nous a juste manqu? un petit truc pour les concr?tiser.? Un manque devenu chronique. ?Il faudrait aussi un peu de chance dans nos rangs pour gagner?, d?plore Ottmar Hitzfeld. ?Nous avons, face au Mont?n?gro, suffisamment d'occasions pour en mettre une au fond. Alex Frei a, par exemple, la possibilit? de marquer une ou deux fois.? Il n'y est pas parvenu. Corollaire: le capitaine continue ? devoir ravaler sa fiert? de buteur prolifique qu'il ?tait et qu'il n'est plus depuis 13 longs mois en s?lection. Une ?ternit?!

jouer pour les fans

Les inconditionnels de l'?quipe de Suisse ayant effectu? le d?placement de Podgorica avec lesquels nous avons discut? au moment du retour au pays affichaient tous le m?me discours: ils se sont sentis ? nouveau abus?s par le spectacle propos?. Ceux qui auront encore l'envie de prendre place, demain, dans les tribunes b?loises voudront voir autre chose que ce qu'ils observent depuis trop longtemps. ?Nous avons besoin de sentir le soutien des supporters. Ils doivent continuer ? croire en nous?, souhaite un Ottmar Hitzfeld s'?tant d?clar? ?positif?, malgr? tout. La r?alit? comptable, mais aussi celle se d?gageant du terrain, rappelle qu'ils ne doivent plus ?tre nombreux dans le cas d'un technicien d?sormais plac?, lui aussi, sous haute pression. /FLO