Réservé aux abonnés

La Suisse a cofinancé les réunions secrètes des opposants syriens

La Confédération a mis 50 000 euros sur la table pour permettre aux divers groupes anti-Assad de se rencontrer à Berlin. Ce geste divise la classe politique.

31 juil. 2012, 00:01
data_art_6258710.jpg

Cinquante mille euros: c'est la contribution de la Suisse à la tenue de pourparlers secrets qui ont réuni divers groupes de l'opposition syrienne pendant plusieurs mois à Berlin. Révélée hier par le "Tages-Anzeiger", l'information est confirmée par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), qui se défend d'avoir dérogé au principe de neutralité.

Rien n'avait filtré jusqu'à ce que le magazine américain "Foreign policy" publie un compte-rendu de ces tractations berlinoises, le 20 juillet sur son site web. On y apprend que, ces six derniers mois, une quarantaine de représentants des ...