Réservé aux abonnés

La riposte face aux casseurs

Le premier ministre a fait de nouvelles annonces, hier, pour mieux sécuriser les grandes villes.

19 mars 2019, 00:01

Répliquer vite et fort: tel était l’objectif du gouvernement français, après le nouveau déferlement de violence de ce samedi, lors de l’Acte 18 des gilets jaunes. Après une réunion de crise à l’Elysée, en milieu de journée – en présence d’Emmanuel Macron, d’Edouard Philippe et de trois ministres –, le premier ministre a fait des annonces fortes, depuis Matignon, vers 17 heures. D’abord, il a déclaré vouloir «interdire les manifestations des gilets jaunes dans les quartiers qui ont été les plus touchés, dès lors que nous aurons la connaissance de la présence d’éléments ultras et de leur volonté...