La police en état d'alerte maximale

04 nov. 2010, 08:57

La police grecque était mobilisée hier après la découverte des colis piégés adressés aux dirigeants allemand Angela Merkel et italien Silvio Berlusconi. Entre-temps la Commission européenne a convoqué une réunion demain à Bruxelles en matière de sécurité aérienne et d'explosifs.

Après la découverte de treize colis piégés depuis lundi en Grèce et à l'étranger, aucun courrier international ne sort plus du pays depuis mardi soir. La police recherche des jeunes gens de la mouvance anarchiste locale. Les autorités grecques ont émis un appel à témoin en rendant publiques les photographies de cinq hommes, âgés de 21 à 30 ans. Ils sont recherchés depuis l'automne 2009 pour leur appartenance présumée au groupe d'obédience anarchiste «Conspiration des cellules de feu».

La piste de ce groupe dans l'affaire des envois piégés visant les dirigeants français, Nicolas Sarkozy, allemand, Angela Merkel et italien Silvio Berlusconi, ainsi qu'à une série d'ambassades - dont la représentation suisse - avait émergé lundi avec l'arrestation de deux suspects, qui venaient de déposer des colis dans des agences de messagerie express à Athènes.

Alertée par l'explosion accidentelle d'un de ces paquets, la police avait réussi mardi à en localiser douze. Un colis piégé est toutefois arrivé jusqu'à la chancellerie allemande, où il a été neutralisé par la sécurité d'Angela Merkel. Le ministre grec des Affaires étrangères Dimitris Droutsas a exclu tout lien de ces incidents avec «un groupe terroriste international organisé». Selon les premiers éléments de l'enquête, les colis piégés contenaient des livres évidés et remplis d'une poudre provenant de pétards. /ats-afp