Réservé aux abonnés

La peur du petit oiseau bleu

07 août 2015, 13:31
data_art_7905485.jpg

"Il n'est légalement pas possible de fermer internet et de tels sites" comme Twitter, a déclaré hier, le président turc, Abdullah Gül aux journalistes à Ankara, avant son départ pour les Pays-Bas où se tient à partir d'aujourd'hui une conférence internationale sur la sécurité nucléaire. "Je pense que le problème sera réglé bientôt" , a-t-il assuré.

Soubresauts d'Erdogan

Alors que le président turc Abdullah Gül faisait sa déclaration sur le blocage du réseau Twitter qui serait prochainement levé, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan, a renouvelé ses attaques contre les réseaux sociaux. ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois