La muraille sur fond de polémique

09 juil. 2007, 12:00

Des manifestations de joie ont salué dans plusieurs pays la proclamation samedi soir à Lisbonne des sept nouvelles Merveilles du monde. Ces sites ont été sélectionnés lors d'un concours controversé qui a mobilisé quelque 100 millions de personnes.

La grande muraille de Chine, la statue du Christ rédempteur au Brésil, la cité troglodyte de Petra en Jordanie, le mausolée du Taj Mahal en Inde, le Colisée de Rome, les ruines incas du Machu Picchu au Pérou et l'ancienne cité maya de Chichen Itza au Mexique ont été proclamés Merveilles du monde.

L'objectif de cette initiative était, selon les promoteurs, d'actualiser la liste des Sept Merveilles du monde désignées vers 200 avant J.-C. et dont la quasi-totalité a aujourd'hui disparu. Ces Merveilles étaient le temple d'Artémis à Ephèse, les jardins suspendus de Babylone, le mausolée d'Halicarnasse, le colosse de Rhodes, le phare de Pharos à Alexandrie, la statue de Zeus à Olympie et la grande pyramide d'Egypte.

Seule la grande pyramide a traversé les âges, et les organisateurs l'ont proclamée samedi «hors concours» car déjà «Merveille du monde d'honneur». Les internautes pouvaient choisir depuis janvier leurs sites préférés parmi 21 monuments sélectionnés dans le cadre d'un concours lancé par le cinéaste suisse Bernard Weber après la destruction en 2001 par les talibans des bouddhas géants de Bamiyan, en Afghanistan. Une partie des recettes de la cérémonie doit financer leur reconstruction.

L'initiative n'a pas fait l'unanimité. L'Unesco, qui répertorie le patrimoine mondial, a choisi de se désolidariser totalement de l'événement, opposant une fin de non-recevoir à plusieurs demandes de soutien de la part de ses promoteurs.

La cérémonie de proclamation des résultats, présentée par l'acteur britannique Ben Kingsley et l'actrice américaine Hillary Swank au stade de la Luz, à Lisbonne, avait été fixée à la date symbolique du 07/07 /07. Cette superproduction télévisée digne d'une cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques était retransmise dans plus de 170 pays pour une audience estimée à environ 1,6 milliard de téléspectateurs, selon les organisateurs.

A Rio de Janeiro, l'annonce de la sélection de la statue du Christ rédempteur a coïncidé avec l'étape locale du Live Earth, ce concert planétaire de 24h destiné à sensibiliser les opinions publiques à la question du réchauffement climatique. Quatre cent mille personnes, selon la police, avaient afflué sur la plage de Copacabana. Au Pérou, des centaines d'habitants de Cuzco, l'ancienne capitale inca dans le sud-est du pays, ont célébré la désignation de la citadelle du Machu Picchu et ils étaient plusieurs milliers en Jordanie pour fêter celle du site de Petra. Au Mexique, quelque 6000 personnes se sont rassemblées sur le site de Chichen Itza, dans le Yucatan pour fêter l'événement avec des danses et des chants mayas. A Agra, ville proche du mausolée du Taj Mahal, à 250 km au nord de New Delhi, un feu d'artifice a été tiré. En Chine, au contraire, la sélection de la grande muraille n'a donné lieu à aucun événement particulier. / ats-afp-reuters