La marine russe recherche toujours son navire

02 août 2015, 18:47

La marine russe poursuit activement les recherches dans l'Atlantique du cargo Arctic Sea mystérieusement disparu depuis fin juillet. Deux explications sont avancées: un acte de piraterie ou une opération de la mafia.

«Les navires de la Marine de guerre russe poursuivent la mission qui leur a été assignée dans les eaux de l'océan Atlantique et, suivant des itinéraires déterminés, recherchent activement l'Arctic Sea», a indiqué hier la marine.

«Des recommandations concernant les recherches sont régulièrement adressées au commandement des navires ainsi qu'au capitaine de l'escorteur Ladny», qui dirige les recherches, a-t-elle ajouté. Quatre navires de la flotte de la mer Noire ont été chargés de participer aux recherches, selon un responsable de l'Etat-major de la marine russe.

Mercredi, le président russe, Dmitri Medvedev, avait chargé son ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov, de «prendre toutes les mesures nécessaires pour retrouver et, si besoin est, libérer» le cargo battant pavillon maltais avec à son bord quinze marins russes.

Le vraquier Arctic Sea, transportant une cargaison de bois finlandais estimée à un plus d'un million d'euros, avait contacté le 28 juillet les gardes-côtes de Douvres, dans le sud de l'Angleterre, et était attendu à Béjaïa, en Algérie, le 4 août. Mais, la veille, l'organisme international de coopération policière Interpol a prévenu les Britanniques que le cargo avait été abordé le 24 juillet par des hommes masqués, alors qu'il se trouvait dans les eaux suédoises, dans la mer Baltique. Ces hommes seraient restés à bord une douzaine d'heures. Depuis, les spéculations se multiplient autour de la mystérieuse disparition du cargo, certains experts estiment qu'il aurait pu être victime d'une nouvelle forme de piraterie opérant dans les eaux européennes, tandis que d'autres mettent en doute une telle hypothèse.

Pour sa part, le rédacteur en chef du Bulletin maritime russe «Sovfrakht», Mikhaïl Voïtenko, écarte l'hypothèse d'un acte de piraterie.» Pourquoi des pirates iraient-ils aussi loin alors qu'il y a suffisamment de bateaux remplis de marchandises à quai?», a déclaré Milhaïl Voïtenko. Il juge plus probable que l'équipage russe soit tombé aux mains d'une mafia dans une affaire de marchandises illégales. /ats-afp

La marine russe recherche toujours son navire