Réservé aux abonnés

La contestation en Arménie met Moscou de mauvais poil

La population contre la hausse du prix de l'électricité.
07 août 2015, 15:34
data_art_9249022.jpg

Depuis une semaine, des milliers de manifestants arméniens occupent le centre de la capitale Erevan pour protester contre la hausse des prix de l'électricité. Et dans leur sillage, prospère en Russie la paranoïa d'une nouvelle "révolution de couleur" dans l'espace post-soviétique, un an et demi après le "coup d'État" ukrainien.

Vladimir Poutine "suit avec attention" les événements et espère une "normalisation de la situation en stricte conformité avec la loi" , a déclaré le Kremlin. En termes moins diplomatiques, Moscou commence à agiter la thèse du complot "américain" destiné à déstabilis...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois