La conservatrice maltaise Roberta Metsola élue présidente du Parlement européen

La députée européenne maltaise Roberta Metsola accède à la présidence du Parlement européen. Elle succède à l’Italien David Sassoli, décédé le 11 janvier dernier.
18 janv. 2022, 11:41
Roberta Metsola était la première vice-présidente du Parlement européen depuis un peu plus d'un an.

La conservatrice maltaise Roberta Metsola a été élue mardi présidente du parlement européen, obtenant la majorité absolue dès le premier tour du scrutin. Elle est seulement la troisième femme à accéder à cette fonction, après les Françaises Simone Veil (1979-1982) et Nicole Fontaine (1999-2002). Elle leur a rendu hommage, en espérant «qu’il ne faudra pas deux décennies pour qu’une femme» parvienne de nouveau à ce poste.

Roberta Metsola succède à l’Italien David Sassoli, décédé le 11 janvier et dont le mandat s’achevait cette semaine.



Mais cette mère de 4 enfants s’est aussi attiré les critiques de certains de ses collègues: en cause, ses convictions anti-avortement, une opinion très largement répandue à Malte, dernier pays de l’UE où l’IVG reste complètement illégale.

Consciente des réserves qu’elle a suscitées sur cette question, elle a assuré qu’en cas d’élection, son «devoir sera de représenter la position du Parlement», y compris sur les droits sexuels et reproductifs.

A lire aussi: Le président du Parlement européen David Sassoli est mort

par Keystone - ATS