La chanteuse de Mecano condamnée pour fraude fiscale

La chanteuse du groupe Mecano Ana Torroja devra verser 1,4 million d'euros (1,7 million de francs) pour fraude fiscale.
07 août 2015, 13:36
La chanteuse espagnole Ana Torroja.

Après cinq ans de procédure, Ana Torroja, la chanteuse de Mecano, groupe pop espagnol au succès mondial dans les années 1980-90, a été condamnée pour fraude fiscale mercredi à Palma de Majorque, aux Baléares. Elle devra verser un total de 1,4 million d'euros.

Un accord entre la défense d'une part et le parquet anticorruption et le procureur général de l'Etat d'autre part, scellé avant le début du procès, lui a permis d'échapper à une peine de prison.

Elle a été sanctionnée pour avoir détourné au total 796'411,38 euros entre 2003 et 2007 via des sociétés dans les Antilles néerlandaises, aux Pays-Bas, au Panama et en Espagne.

Ana Torroja, qui a reconnu la fraude, a été condamnée à une amende de 477'846,82 euros, soit 60% des sommes occultées au fisc. Elle a également écopé d'une peine de prison de 15 mois, mais elle a été convertie en une amende d'environ 9000 euros.

"Une femme avec une femme"

La chanteuse s'est aussi engagée à verser 118'733,49 euros d'impôts sur le revenu pour l'année 2004. Au titre de la responsabilité civile, elle a été condamnée à verser le montant des sommes détournées, soit 796'411,38 euros.

"C'est la seule façon de tourner la page et de continuer ma vie", a expliqué la chanteuse, âgée de 54 ans, à la sortie du tribunal.

Mecano a connu un succès massif en Espagne et au-delà de ses frontières avec des tubes comme "Hijo de la luna" ou "Mujer contra mujer", dont la version en français, "Une femme avec une femme", avait fait un tabac en France.

Le groupe a produit sept albums vendus à des millions d'exemplaires, avant de se séparer. Ana Torroja, très célèbre au Mexique, en Argentine, au Chili ou en Colombie, a ensuite entamé une carrière solo.