Réservé aux abonnés

"L'Etat n'est plus qu'une façade"

En juin, le père Paolo a été contraint de quitter le pays pour trouver refuge au Liban. Malgré la crise, il croit toujours au dialogue entre religions.

18 août 2012, 00:01
data_art_6306357.jpg

Le père Paola Dall'Olglio a dû quitter la Syrie et le monastère de Mar Moussa, qu'il avait fondé. En juin dernier, il a reçu une mise en demeure des autorités syriennes et vu son permis de résidence révoqué.

Pour ce père jésuite, qui a passé trente ans de sa vie en Syrie, c'est une page qui s'est tournée. Mais son expulsion n'a pas fait taire un homme qui a consacré sa vie au dialogue entre chrétiens et musulmans, et qui continue de croire possible une Syrie où vivraient côte à côte toutes les religions.

Il continue aussi à déplorer l'indifférence internationale face à une répression qu'il d...