Réservé aux abonnés

L'Equateur accorde l'asile politique à Assange, mais Londres reste ferme

La Grande-Bretagne veut toujours extrader le fondateur de WikiLeaks vers la Suède.

17 août 2012, 00:01
data_art_6303904.jpg

Julian Assange, qui se présente comme le "défenseur de la liberté" et mène croisade contre les Etats-Unis, a obtenu l'asile politique en Equateur, un pays réputé pour son antiaméricanisme, mais aussi pour les attaques menées contre les médias indépendants.

Le fondateur de WikiLeaks, qu'un physique translucide, des cheveux trop blonds et un sourire sarcastique font parfois ressembler à un clone, s'est réfugié depuis le 19 juin à l'ambassade d'Equateur à Londres, après que la justice britannique a donné son feu vert pour l'extrader vers la Suède, où il doit être jugé pour viol et agression se...