Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Kinshasa s’apaise

22 sept. 2016, 00:52
A man drives past a vehicle burnt out after recent protest against an delay of the presidential elections in Kinshasa, Democratic Republic of Congo, Tuesday, Sept. 20, 2016. More than 25 people have been killed in attacks on Congo opposition party headquarters and in street clashes between security forces and demonstrators against a delayed presidential election, an opposition leader said Tuesday.(AP Photo/John Bompengo) Congo Election Protests

Kinshasa a retrouvé un calme précaire hier matin. Dans les quartiers du centre et du sud de la capitale de la République démocratique du Congo, la vie a commencé à reprendre un cours normal après deux jours d’affrontements.

En début de matinée, les transports en commun fonctionnaient de nouveau, mais la situation était plus fluide qu’un jour normal dans cette mégapole de 10 millions d’habitants, habituée aux embouteillages. Les vendeurs à la sauvette qui avaient disparu déambulaient de nouveau, transportant leurs marchandises sur la tête. Les pompes à essence et les boutiques avaient majoritairement rouvert. En revanche pas d’écoliers visibles dans les rues, les parents préférant les garder un troisième jour à la maison.

«On ne refuse pas que les gens revendiquent leurs droits, mais ce qui me fait mal, c’est qu’on ait cassé et pillé» des commerces susceptibles de donner de l’emploi à la grande majorité de la population...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias