Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Journaliste persécutée par le régime

08 sept. 2015, 17:03

La journaliste d'investigation azerbaïdjanaise Khadija Ismaïlova a dénoncé, hier, un procès orchestré contre elle par le régime de Bakou après ses enquêtes sur la corruption du pouvoir. Accusée officiellement d'évasion fiscale, elle risque jusqu'à neuf ans de prison.

"Accuser d'évasion fiscale une personne qui a enquêté sur l'argent volé par la famille du président et placé sur des comptes offshore, c'est drôle", a lancé Khadija Ismaïlova, 39 ans, dans sa déclaration finale au procès. Son employeur, la radio Azadliq, a publié la déclaration sur son site. "J'ai payé des impôts sur chaque centime que j'ai gagné. Mais ces accusations n'ont rien à voir avec mes finances personnelles", a-t-elle souligné, accusant l' "administration présidentielle" d'avoir orchestré ce procès.

"Il est évident que les soi-disant preuves contre moi ont été obtenues illégalement, sous la pression. Beaucoup de personnes connaissent cette capacité du système judiciaire azerbaïdjanais à inventer des crimes", a ajouté la...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias