Réservé aux abonnés

"Je suis un grand réactionnaire"

James Ellroy publie un court polar sur la vie d'un ex-flic, "Extorsion".
07 août 2015, 13:36
data_art_7958797.jpg

Dès les années 1980, Ellroy, grand escogriffe à la démarche chaloupée, portant moustache et petites lunettes rondes, affirmait à qui voulait l'entendre qu'il serait un jour le plus grand auteur de polar américain. Comment? En écrivant l'histoire criminelle des Etats-Unis du 20e siècle. Rien de moins! A l'époque, les rieurs étaient nombreux. Et puis, au fil des années, l'ancien drogué et alcoolique autodidacte a aligné les volumes: la trilogie "Lloyd Hopkins", "Le quatuor de Los Angeles", la trilogie "Underworld USA".

Partant du principe que l'Amérique n'a jamais été innocente, Ellroy s'est foc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois