Japon: 17’000 personnes bloquées des heures dans un aéroport à cause du typhon Faxai

Quelque 17’000 personnes ont été bloquées durant des heures dans un aéroport de Tokyo entre dimanche et lundi. En cause: le typhon Faxai, qui a violemment balayé la région.
10 sept. 2019, 11:02
Au total, 16'900 passagers arrivés lundi par avion jusqu'à Narita ont dû y patienter de longues heures avant de pouvoir rejoindre la capitale, distante de plus de 60 kilomètres de l'aéroport.

Le typhon Faxai, qui a violemment balayé Tokyo et sa région entre dimanche et lundi, a bloqué quelque 17’000 voyageurs à l’aéroport de Tokyo-Narita, selon l’opérateur. En cause: la suspension de liaisons par train et bus.

Au total, 16’900 passagers arrivés lundi par avion jusqu’à Narita ont dû y patienter de longues heures avant de pouvoir rejoindre la capitale, distante de plus de 60 kilomètres de l’aéroport. Il a fallu attendre mardi matin pour que les bus et trains soient remis en service au rythme habituel à cause des dégâts causés par le typhon, un des plus puissants jamais enregistrés dans la région.

 

 

Des voyageurs se sont plaints, disant manquer d’informations sur la situation, et ne pas pouvoir obtenir de taxi en raison d’une file d’attente interminable. «Nous avons donné des informations en japonais et anglais sur les tableaux d’affichage et avons fait des annonces dans quatre langues, chinois et coréen compris», s’est défendu un porte-parole de la firme exploitant l’aéroport.

Des milliers de bouteilles d’eau, en-cas et couvertures ont été distribuées, a-t-il précisé. Il a promis que des leçons seront tirées de cette mauvaise expérience pour éviter une récidive, notamment l’an prochain où des millions de visiteurs étrangers sont attendus pour les Jeux olympiques.

La situation était cependant exceptionnelle. Même si le Japon connaît de nombreux typhons, ils n’ont pas tous la puissance de Faxai et ne heurtent de plein fouet que rarement la région de la capitale. Par ailleurs, Narita n’est pas le seul aéroport desservant Tokyo. Haneda, beaucoup plus près, est une plateforme de plus en plus utilisée pour les vols internationaux. Le nombre de créneaux va encore y être augmenté à partir de mars prochain.