Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Impasse dans l'ouest du pays

17 mars 2011, 04:15

Des combats ont de nouveau eu lieu dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Des «rebelles» ont attaqué, sans succès, la ville de Duékoué, important carrefour stratégique. Pendant ce temps, la capitale économique Abidjan s'enfonçait dans la violence.

Un imam y a été tué par balle mardi et une attaque à la grenade a fait un mort et 18 blessés, dont trois femmes et un bébé. La mission de l'ONU en Côte d'Ivoire a appelé à «mettre un terme immédiatement» à cette «escalade».

Au total, près de 400 personnes ont été tuées, selon l'ONU, depuis le début de la crise née de la présidentielle de novembre, qui devait pourtant sortir le pays d'une décennie de crise politico-militaire.

Hier, la ville de Duékoué a été réveillée par les tirs. «Nous avons été attaqués par un groupe de rebelles. Nous avons pu les repousser», a déclaré une source militaire du camp du président sortant Laurent Gbagbo, sous couvert de l'anonymat. Il désignait ainsi les Forces nouvelles (FN), ex-rebelles alliés au président reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara. Les FN ont cependant assuré ne pas être «concernées par cette attaque». /ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias