Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Il reste encore beaucoup à faire...

La Suisse doit se professionnaliser pour jouer un vrai rôle sur la scène internationale.

28 juil. 2017, 01:15
DATA_ART_11392342

Pour l’équipe de Suisse dames, la première expérience au championnat d’Europe aux Pays-Bas s’est terminée plus vite que prévu. Après l’élimination rageante dans le tour préliminaire, la professionnalisation du football féminin suisse doit être poursuivie avec assiduité.

«A la fin, c’est la défaite contre l’Autriche qui nous coûte l’élimination», relève la coach national, Martina Voss-Tecklenburg (photo Keystone)après la victoire manquée contre la France (1-1). Les Suissesses ont payé au prix fort leur seule mi-temps ratée du tournoi, alors qu’elles jouaient dans le rôle de favorites. Après cette défaite initiale, les Suissesses avaient montré une saine réaction face à l’Islande (2-1). Elles ont encore livré une bonne partie contre la France, une des favorites du tournoi.

La sélection dames a réveillé l’intérêt du public avec ses prestations. Les téléspectateurs ont suivi les matches des Suissesses. Pendant la première mi-temps contre la France, 400 000 personnes assistaient aux exploits des Suissesses en...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias